Road Light : une entreprise toulousaine à Las Vegas

Le 10 janvier se termine le CES (Consumer Electronics Show) à Las Vegas. L’événement dédié à l’innovation technologique dans le domaine de l’électronique grand public réuni les start-ups les plus en vue du moment. C’est l’occasion pour ces entreprises de séduire les investisseurs et distributeurs étrangers. Cette année, 300 entreprises françaises étaient présentes avec parmi elles Road Light, société toulousaine fondée par Mohamed Ait El Hadj en 2017.

« Je pense que les Américains nous adorent. On participe depuis 2018. Normalement, on ne peut pas le faire plus de deux fois », confie-t-il. Lors de sa première participation, l’entreprise Road Light a présenté un dispositif de sécurité dédié aux motocyclistes. L’année suivante, c’était un système dédié aux utilisateurs de vélos, trottinettes. Cette fois, le nouveau produit de Road LightUniversal Clic-Light, est adapté à tous.

L’idée lui est venue alors qu’il s’apprêtait à passer le permis moto. « Le moniteur m’a dit que le gilet jaune était obligatoire pour rouler. Je trouvais ça moche. J’ai pensé qu’il fallait inventer autre chose », raconte-t-il.

Le conducteur porte dans le dos un dispositif amovible permettant d’améliorer sa visibilité. Il signale de manière synchrone dans quelle direction l’utilisateur va tourner, s’arrêter aux autres usagers. L’appareil marche grâce à un émetteur « connecté au système de signalisation arrière du véhicule pour les deux-roues. Pour les vélos, à la place de l’émetteur, on utilise une télécommande positionnée sur le guidon. Le cycliste n’a plus à tendre les bras », explique Mohamed Ait El Hadj.

Pour les étourdis qui auraient mis le dispositif à l’envers, la fonction Auto Reverse System, indique toujours le bon sens du clignotant. Il y a deux autres nouveautés. « L’Adapt-Light module la puissance des leds, l’augmente quand il faut, suivant la luminosité disponible. Le Veille Automatique met l’appareil en veille au bout de 5 minutes », expose le concepteur.

Être présent à l’Eureka Park du CES, c’est important pour le développement d’une jeune société. Pour Road Light, ça représente la possibilité « de se développer à l’international, mais aussi de montrer à la région Occitanie qu’elle a eu raison de nous faire confiance. C’est ce qu’on recherche. »